Mission Nouvelle Terre T1: Amy Kathleen Ryan

mission-nouvelle-terre,-tome-1---glow-533962-250-400

Thèmes:

Romance, Science-Fiction, Espace, Post-apocalyptique, Maltraitance D’adolescent

Résumé:

Alors qu’elle vient de fêter son quinzième anniversaire Waverly n’a connu qu’un seul foyer, l’Empyrée, une navette spatiale à destination de la Nouvelle Terre.
Sa Mission: mettre au monde les enfants qui peupleront la planète. Tous la destinent à Kieran, son ami d’enfance et le futur capitaine du vaisseau. Pourtant Waverly aspire à une autre vie et les silences de son ami Seth l’attirent davantage que les exploits de Kieran.
Lorsque le navire jumeau de l’expédition attaque l’Empyrée pour enlever toutes les jeunes filles, plus le temps de s’interroger. Waverly et ses amies doivent survivre dans un milieu hostile aux pratiques très différentes des leurs.

Avis:

Ce qui m’a attiré dans ce livre c’est qu’il se passe dans l’espace eh oui je n’avais encore jamais lu une dystopie qui se passait dans des vaisseaux spatiaux! L’histoire se divise en partie et en changeant de partie on change de vaisseau (et donc de héros).
Le problème que j’ai eu au départ a été la compréhension. Un schéma du vaisseau aurait pus m’aider. Il y a un maximum d’action dés le départ dans un engin qu’on ne connait pas alors on a des problème de compréhension c’est normal… Ça m’a poursuivit tout au long du livre. Peut être que les gens qui sont plus calé question vaisseau spatial/espace n’auront pas ce problème.
Après l’attaque du premier vaisseau les garçons et les filles sont séparés.
Dans la situation chez les garçons on peut apercevoir des similitudes avec le livre de Golding Sa Majesté des mouches qu’on pourrait qualifier de première dystopie (vu qu’il l’a écrit en opposition au roman The Coral Island écrit par Ballantyne qui décrivait un monde paradisiaque) bien qu’il soit loin de la dystopie que je dirais “moderne” dont on retrouve le schéma dans Sentiment 26, Promise et d’autres où le héros découvre que la super société dans laquelle il vit est en fait pas si cool, qu’on les contrôle et qu’on leur cache beaucoup de choses.

Chez les filles par contre c’est tout aussi intéressant. Les leaders veulent s’échapper mais toutes ne suivent pas forcément le mouvement. Et puis d’ailleurs pourquoi elles ont été séparée des garçons? J’ai parfois eu l’impression que l’auteur y allait un peu tout much quoi pendant quelques minutes j’ai ressentie la même impression que dans la 2e partie de Fugitive que j’avais trouvé morbide.

En définitive le livre est intéressant par ses idées (comment survivent les humains dans l’espace (ça fait 42 ans qu’ils sont dans leurs petits vaisseaux déjà) comment ils réagissent aux attaques, comment ils retrouvent la force de continuer) et ses références (il y ai aussi un peu question de Dieu ça ça m’a un peu refroidis mais bon j’attends de voir).
Il y a un tome 2, vu la situation il me semble qu’il sera moins trépignant que le 1 mais bon laissons lui une chance. Je me suis attachée à Seth (oui le méchant, mais au fond qui est le vrai méchant hein? On ne vit pas dans un monde manichéen que je sache)

Note 3,5/5

+ une dystopie dans l’espace, aborde des situations qui peuvent être intéressantes
– on comprend pas forcément la description des déplacements dans le vaisseau, certaines parties morbides/malsaines, malgrés les sujets abordés ne dépasse pas le niveau du livre moyen de dystopie
Lu dans le cadre d'un Challenge (1/35)

Lu dans le cadre d’un Challenge (1/35)

Publicités

Never Sky T1- Veronica Rossi

never-sky,-tome-1-1883422-250-400

Thèmes:

Dystopie, Lutte pour survivre, Amour, Post apocalyptique

Résumé:

Depuis que le ciel s’est chargé d’éther, les hommes vivent sous des capsules ou survivent dans la nature dévastée.
Aria, 17 ans, a grandi dans une immense Capsule. Comme tous les Sédentaires, elle passe ses journées dans des mondes virtuels, à l’abri du danger. Mais un jour, accusée d’un crime qu’elle n’a pas commis, Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée par les tempêtes d’Ether. Sa seule chance de survie apparaît alors sous les traits de Perry, un chasseur aux cheveux hirsutes et à la peau tatouée. Malgré la terreur qu’il lui inspire, Aria n’a pas d’autre choix que de lui proposer un marché…qui va bouleverser leur vie à jamais.

Avis:

Une dystopie sympathique avec des personnages bien décris avec des rebondissements. Un lieu original. Des êtres qui ont vécus dans des mondes totalement différents arrivent à coopérer et s’apprécier au fil du temps mais ça ne se passe pas sans accros.

Note: 5 / 10

+ Originalité
– Comme par hasard l’héroïne a tout les pouvoirs…